Pourquoi toujours Mozart ou Beethoven et jamais Haydn...
Le but n'est bien entendu pas de répondre à la question, mais en l’occurrence...
sur ce carré de verdure de 3 mètres sur 4...
il s'agit de la symphonie n°94 de Joseph Haydn...
et de danse...
et de jonglerie...
et...
SURPRISE !!!

Une danseuse et un jongleur s’emparent de la symphonie n°94 de Joseph Haydn surnommée « La Surprise ». Il ne s’agit pas d’une « interprétation » de l’oeuvre d’Haydn mais plus d’une appropriation de cette matière inépuisable (que constituent sa vie et ses compositions), en partage avec le public. Humour, grâce et volupté sont au rendez-vous...