Réflexion douce-amère autour de l’identité culturelle et amoureuse des enfants, ce spectacle fugueur met en scène la rencontre de deux gamins aussi perdus qu’attachants. D’un côté, Victor, écolier amoureux d’un copain de classe lancé dans une quête pour faire valoir les droits des « garçons-au-sexuels », de l’autre Ben, ado créole et marginal convaincu que son père est un célèbre joueur de foot, et qui cherche sa trace dans les albums d’images Panini. Ce tandem en dérive zone aux abords d’une vieille boite de nuit baptisée le Hors-Jeu, entre fantasmes et quête de soi... Pour donner vie à cet anti-conte moderne, Nicolas Givran laisse libre cours à son imagination et ses souvenirs d’enfance : danseuses à rollers, décor vidéo, animation, superhéros, références à Sergio Leone et bande son où se côtoient Kwalud, Lil Wayne, Samy Pageaux-Waro et Zanmari Baré. Entre La vie devant soi d’Emile Ajar, Pixar, un teen movie mythomane et l’univers de Beckett.

(texte de Francois Gaertner)